G1. Performance pour les activités de la vie quotidienne (AVQ)


SECTION G Etat fonctionnel, Question 1
InterRAI LTCF Belgique

Objectif :

Déterminer ce que la personne a réellement fait et/ou la quantité d’aide physique apportée par autrui pour l’accomplissement des AVQ durant les 3 derniers jours.

Définition :

Performance pour les AVQ. Mesures reposant sur tous les épisodes de chaque activité durant les 3 derniers jours. Les items ci-dessous sont les activités de base des performances.

  • a. Bain – douche - Comment la personne prend un bain ou une douche, comment elle effectue le transfert dans et hors de la baignoire/douche ET comment chaque partie du corps est lavée : bras, jambes, cuisses, poitrine, abdomen, région périnéale (EXCLUT le lavage du dos et des cheveux).
  • b. Hygiène personnelle - Comment la personne se lave à l’évier/au bassin, s’essuie ainsi que se coiffe, se brosse les dents, se rase, se maquille (EXCLUT bain et douche).
  • c. S’habiller la partie supérieure du corps - Comment la personne s’habille et se déshabille au-dessus de la ceinture, y compris vêtements pour l’extérieur, sous-vêtements, prothèses, attaches (boutons, tirettes), pull-over, appareillages orthopédiques, etc.
  • d. S’habiller la partie inférieure du corps - Comment la personne s’habille et se déshabille (vêtements pour l’extérieur, sous- vêtements,) en-dessous de la ceinture (y compris prothèses, ceintures, pantalons, jupes, chaussures et attaches (lacets, tirettes).
  • e. Marcher - Comment la personne marche entre deux points du même étage.
  • f. Locomotion – Comment la personne se déplace (en marchant ou en fauteuil roulant) entre deux points du même étage. Si en fauteuil roulant, indépendance une fois dans le fauteuil.
  • g. Transfert vers et des toilettes – Comment la personne s’assied sur ou se lève du siège des toilettes ou de la chaise percée.
  • h. Utilisation des toilettes – Comment la personne utilise les toilettes (ou la chaise percée, le panne, l’urinal), s’essuie après leur utilisation ou lors d’incontinence, change ses protections, s’occupe d’une sonde urinaire ou d’une stomie, ajuste ses vêtements (EXCLUT le transfert vers ou des toilettes).
  • i. Mobilité au lit - Comment la personne se couche et se relève de la position couchée, se redresse, s’étend, se tourne et s’installe en bonne position lorsqu’elle est au lit.
  • j. Alimentation - Comment la personne mange et boit (indépendamment de son habileté). Comprend se nourrir par n’importe quel moyen (par exemple, nourriture par sonde, par voie parentérale totale).

- Aide à la préparation - Ce type d’aide correspond à la préparation ou à la mise à la disposition de la personne des objets ou instruments nécessaires pour augmenter la performance de la personne dans une activité. Ceci peut amener le soignant à donner un objet à la personne, mais il devrait laisser la personne accomplir l’activité seule. Si le soignant doit rester pour s’assurer que l’activité est accomplie entièrement de façon appropriée, la personne est supervisée et doit être codée « 2 » pour supervision.

Exemples d’aide à la préparation :

  • Pour l’hygiène personnelle — procurer une cuvette pour la toilette et préparer les différents articles.
  • Pour la locomotion – donner à la personne la canne ou le déambulateur.
  • Pour l’utilisation des toilettes — donner à la personne la panne, l’urinal ou déposer des objets à sa portée qui sont nécessaires pour remplacer un anus artificiel.
  • Pour l’alimentation — couper la viande et ouvrir les récipients lors des repas ; passer les plats les uns après les autres.

- Force physique – La personne requiert des niveaux variables d’assistance physique pour accomplir les tâches des AVQ. Un concept clé dans la graduation de l’assistance est le niveau d’aide fournie nécessitant de la force physique. Quand l’aide n’est pas requise en station debout, la force physique se réfère au poids du membre soutenu (par exemple, un aidant peut tenir tout le poids du bras quand il contribue à mettre une chemise). Quand l’aide est requise en station debout ou pour la marche, la force physique consiste à supporter le poids de la personne en la soutenant sous les bras. Guider les mouvements par un contact physique minimal ou surveiller l’activité avec une aide physique intermittente ne sont pas considérés comme nécessitant de la force.

- Activité non accomplie versus totalement dépendant - Ne confondez pas le cas d’une personne totalement dépendante pour une AVQ (code 6 « dépendance totale ») avec celui où l’activité elle-même n’a pas été accomplie (code 8). Par exemple, même une personne qui est nourrie par sonde et ne reçoit aucune nourriture ou boisson par la bouche « mange » néanmoins (elle est alimentée) et doit être évaluée pour l’item « Alimentation » en fonction du niveau d’aide qu’elle reçoit pour cette fonction. Une personne qui participe activement à se nourrir elle-même au moyen de cette sonde n’est pas totalement dépendante et ne devra pas être codée « 6 » mais à un score inférieur en fonction du type et du niveau d’aide reçue de tiers.

Procédure :

Afin d’être en mesure de décrire le niveau de fonctionnement de la personne, l’évaluateur doit tout d’abord avoir une idée de tous les épisodes pour chaque domaine des AVQ lors des 3 derniers jours. Déterminez ce que la personne fait réellement par elle-même et les types d’aide éventuelle qu’elle reçoit (incitation verbale, soutien physique, etc.).

Lorsque les performances d’une personne dans un domaine varient aux cours des 3 derniers jours, identifiez des 3 épisodes de dépendance la plus élevée - Par exemple, les épisodes où la personne reçoit le plus d’aide ou d’assistance de tiers. En effet, la synthèse qui est faite pour établir le score de l’AVQ (telle que décrite infra) se concentre sur les épisodes de dépendance les plus élevés. Elle procure un tableau des besoins de l’individu concernant l’aide de tiers pour accomplir cette AVQ.

Pour cela, il est nécessaire de rassembler l’information comme suit :

  • Recueillez l’information à partir de multiples sources – par exemple, interrogatoire ou discussion avec la personne, la famille, les personnels et les autres.
  • Posez des questions en rapport avec tous les aspects des définitions des AVQ. Par exemple, quand vous discutez de l’hygiène personnelle, enquérez vous de la façon dont la personne se lave le matin, se peigne, se brosse les dents et se rase. Une personne peut être indépendante pour l’un des aspects de l’« hygiène personnelle » et, pourtant, peut demander une aide importante sur un autre aspect.
  • Observez comment la personne accomplit les activités physiques.
  • Parlez avec la personne pour mesurer ce qu’elle fait par elle-même pour chaque AVQ et également pour connaître le type et le niveau de l’assistance apportée par d’autres.
  • Parlez aussi si possible avec les membres de la famille.
  • Finalement, pondérez toutes les réponses pour obtenir une image argumentée de la performance des AVQ pour chaque épisode évalué dans chaque domaine.

Codage :

Les règles de codage de l’accomplissement des AVQ par la personne sont les suivantes :

  • 1. Si, pour une activité, tous les épisodes au cours des 3 derniers jours sont accomplis au même niveau de performance codez l’AVQ à ce niveau. Notez que : cela s’applique également aux cas où il n’y a eu qu’un épisode durant la période de 3 jours (par exemple, s’est déplacé une seule fois entre deux points du même étage durant les trois jours, était confiné au lit le reste du temps) : le score de locomotion repose sur un seul épisode.
  • 2. Si un des épisodes est de niveau 6 et que les autres épisodes sont de niveau inférieur, codez l’AVQ au niveau 5.
  • 3. Dans les autres cas, centrez vous sur les 3 épisodes de dépendance les plus élevés ou sur tous les épisodes s’ils sont accomplis moins de 3 fois. Si l’épisode de dépendance la plus élevée est « 1 » attribuez ce score pour l’AVQ évaluée. Sinon, choisissez le score de l’épisode de moindre dépendance dans l’intervalle 2-5.

Pour chaque AVQ, codez la réponse appropriée correspondant à la performance de la personne durant les 3 derniers jours. Tenez compte de tous les épisodes où l’activité a été effectuée durant cette période.

  • 0. Autonome – Ni préparation, ni supervision, ni assistance physique, lors de tout épisode.
  • 1. Aide à la préparation uniquement – Article procuré ou placé à proximité sans supervision ou assistance physique.
  • 2. Supervision – Surveillance ou indications.
  • 3. Assistance limitée - Aide pour la mobilisation des membres OU guidance physique ne nécessitant pas de force.
  • 4. Assistance importante – Aide nécessitant de la force (y compris soulever les membres) par un seul aidant alors que la personne accomplit 50% ou plus de l’activité.
  • 5. Assistance maximale – Aide nécessitant de la force (y compris soulever les membres) par minimum deux aidants OU aide nécessitant de la force physique pour plus de 50 % de l’activité.
  • 6. Dépendance totale – Activité entièrement accomplie par d’autres durant l’ensemble de la période.
  • 8. Activité n’a pas été accomplie durant l’ensemble de la période.

Exemples :

  • La personne a été surveillée pendant la marche à deux occasions différentes et a reçu une aide ne consistant pas à décharger le poids à une autre occasion. Codez « 2 » pour Surveillance pour Se Déplacer. Raisonnement : Il y a eu 3 épisodes au total avec une aide. La surveillance était la catégorie la moins dépendante pour ces trois épisodes.
  • Durant les trois derniers jours, la personne a été surveillée à une occasion quand elle s’est habillée, elle a reçu une aide ne consistant pas à décharger le poids (c’est-à-dire. boutonner une chemise) à une occasion et une aide consistant à décharger le poids (c’est-à-dire. mettre le bras dans la manche) à une occasion. Codez « 3 » pour Aide limitée pour les vêtements du dessus. Raisonnement : Durant les trois derniers jours, il y a eu 1 épisode de surveillance et d’aide physique, 2 épisodes ne consistant pas à décharger le poids et 1 épisode consistant à décharger le poids. L’aide limitée est donc le code correct qui reproduit la catégorie la moins dépendante qui reprend 3 activités ou plus qui se situent au moins à ce niveau d’aide.


Exemples :

  • Le client a bénéficié d’une surveillance à deux occasions distinctes pendant la promenade et a reçu une aide peu importante lors d’une autre occasion. Coder “2” pour Surveillance pour les déplacements dans la maison. Raisonnement : au total, il y a trois épisodes avec aide. La surveillance était la catégorie la moins dépendante pour ces trois épisodes.
  • Au cours des 3 derniers jours, le client a bénéficié une fois de surveillance pour s’habiller, à 2 reprises d’aide peu importante (à savoir boutonner un t-shirt) et une fois d’une aide importante (à savoir glisser le bras dans la manche). Coder “3” pour Aide limitée à l’habillement de la partie supérieure. Raisonnement : il y avait un épisode dans les 3 derniers jours de surveillance et d’aide corporelle, 2 épisodes d’aide peu importante et un épisode d’aide importante. L’aide limitée est alors le code correct parce qu’elle reflète la catégorie la moins dépendante qui reprend 3 activités ou plus qui se retrouvent au moins à ce niveau de soutien.

Consignes pour évaluer l’Autonomie dans les AVQ

  • L’échelle des points d’AVQ est utilisée pour déterminer le niveau réel d’implication de la personne dans les soins autonomes durant les trois derniers jours.
  • N’évaluez pas la capacité de la personne pour l’implication dans les soins autonomes c’est-à-dire ce que vous pensez qu’elle peut réaliser par elle-même sur base des aptitudes ou des caractéristiques physiques présentées. Une évaluation de la capacité éventuelle intervient au Point F4 (« potentiel d’amélioration physique »).
  • Ne déterminez pas le type et le niveau d’aide que « devrait » recevoir la personne suivant le planning de soins dressé. Le type et le niveau d’aide réellement donnés peuvent être fortement différents de ce qui est indiqué dans le planning de soins. Déterminez ce qui se passe réellement.
  • Impliquez les prestataires de soins directs, de tous les services, qui ont soigné la personne pendant les trois derniers jours aux discussions sur les prestations dans les AVQ. Rappelez aux prestataires de soins qu’il faut uniquement regarder les trois derniers jours. Posez des questions ciblées pour clarifier votre propre conception et vos observations de chaque activité AVQ (mobilité au lit, déplacement, transfert, et cetera). Commencez par les points généraux pour terminer par les plus spécifiques.

Voici une discussion classique entre un infirmier responsable RAI et un aide-soignant sur l’évaluation de la « Mobilité au lit d’une personne ».
  • Inf. : « Décrivez comment Madame L. se couche. Je veux dire, comment passe-t-elle de la position assise à la position couchée une fois qu’elle est au lit, d’un côté à l’autre et comment se couche-t-elle ? »
  • A.-S. : « Elle se couche et s’assoit elle-même, mais je dois l’aider pour se mettre sur le côté. »
  • Inf. : « Se redresse-t-elle sans instructions orales ou sans aide physique ? »
  • A.-S. : « Non, je dois à chaque fois lui rappeler d’utiliser la poignée. Mais elle le fait seule quand je lui ai expliqué comment elle devait faire. »
  • Inf. : « Comment l’aidez-vous pour passer d’un côté à l’autre ? »
  • A.-S. : « Elle peut se retourner seule en attrapant la barrière du lit. Je lui dis ce qu’elle doit faire. Mais elle a besoin de moi pour lever les fesses et mettre ses jambes en position. »
  • Inf. : « Est-ce que vous la soulevez vous-même ou est-ce que quelqu’un vous aide ? »
  • A.-S. : « Je le fais seul. »
  • Inf. : « Durant la semaine dernière, combien de jours avez-vous fourni ce type d’aide ? »
  • A.-S. : « Tous les jours. »
    Madame L. devrait avoir un code « 4 » (Aide importante) pour l’autonomie dans l’AVQ. Reprenez maintenant les deux premières questions et réponses de la discussion entre l’infirmier et l’aide-soignant. Si l’infirmier n’avait pas posé d’autres questions, il n’aurait pas eu assez d’informations pour faire une évaluation précise des aptitudes de Mme L., ni de la charge réelle de travail de l’aide-soignant et il n’aurait pas su si le planning de soins actuel a été réalisé.

Attachments

schema AVQ.jpg Info on schema AVQ.jpg 412436 bytes
  Page Info My Prefs
This page (revision-36) last changed on 12:52 04-Jul-2011 by Sam Delye.
 
BelRAI @2007

JSPWiki v2.4.104
[RSS]