D2. Mémoire/Capacité de se souvenir


SECTION D Cognition, Question 2
InterRAI AC Belgique

Objectif :

Déterminer les différents aspects de la fonction mnésique de la personne.

a. Mémoire à court terme - La personne semble se rappeler/se rappelle après 5 minutes

Pour évaluer la mémoire à court terme, demandez à la personne de retenir trois items sans rapport entre eux (par exemple : livre, montre et table). Après avoir cité les trois items, demandez à la personne de vous les répéter (pour vérifier que la personne vous a entendu et compris). Commencez alors à parler d’autre chose, peut-être d’une autre partie de l’évaluation. Ne restez pas silencieux. Ne quitter pas la personne. Au bout de cinq minutes, demandez à la personne de répéter le nom de chaque item. Si la personne est incapable de répéter les trois items, codez « 1 », problème de mémoire.

Vous pourriez également demander à la personne de décrire un événement récent – que vous êtes en mesure de valider grâce à votre connaissance de l’événement ou à l’aide d’informations d’autres personnes, si c’est possible. Par exemple : ce que la personne a pris au petit déjeuner ou quand elle a reçu ses derniers médicaments. Pour les personnes qui ont un déficit verbal, les réponses non-verbales sont acceptées (par exemple, montrer les trois items). S’il n’y a aucune indication positive de la capacité mnésique, codez « 1 », problème de mémoire.

b. Mémoire procédurale - La personne peut accomplir toutes ou la plupart des étapes séquentielles de tâches multiples sans indication

Cet item se réfère à la capacité cognitive nécessaire à la réalisation d’activités séquentielles. Se vêtir est l’exemple d’une telle tâche, car elle nécessite de multiples étapes en vue d’une réalisation complète. La personne doit être capable d’accomplir ou de se souvenir d’accomplir toutes ou la plupart des étapes dans l’ordre pour être codée comme « 0 » mémoire OK. Si la personne montre des difficultés dans deux ou plusieurs étapes, codez « 1 », problème de mémoire. Attention: les personnes qui ont besoin de soins ont souvent des limitations physiques qui gênent leur performance dans la réalisation d’activités de façon autonome. Ne confondez pas ces limitations physiques avec la capacité cognitive (ou incapacité) d’accomplir des activités séquentielles.

Codage a. et b.

  • 0. Pas de problème de mémoire
  • 1. Problème de mémoire

c. Mémoire de situation - La personne reconnaît A LA FOIS le visage/le nom des soignants fréquemment rencontrés ET connaît la situation des lieux régulièrement visités

Cette deuxième partie de mesure évalue la capacité cognitive de la personne à reconnaître les gens ET les lieux. Pour être codée comme correcte, la personne doit reconnaître L’ENSEMBLE des noms/des visages des membres de la famille qui l’entourent le plus fréquemment ou de l’équipe de soins ET connaître la situation des lieux régulièrement visités (le nom de l’hôpital, la salle/l’unité, où se situe la salle de bain, etc.).Il n’est pas nécessaire que le client se souvienne des noms de tous les soignants, mais qu’il les distingue en tant que soignants (par exemple, infirmière, thérapeute). Il n’est pas nécessaire que la personne connaisse le numéro de la rue dans laquelle se trouve l’hôpital, elle devrait être capable de trouver le chemin vers sa chambre, de reconnaître la fonction des différentes pièces, etc.

Codage c.

Codez « 0 » s’il n’y a aucune indication de problème de mémoire dans les deux domaines. IMPORTANT : la personne doit démontrer des capacités positives dans L’ENSEMBLE des situations (par exemple, les noms/ les visages des soignants ET les lieux) pour pouvoir coder « 0 ».

Codez « 1 » si la personne montre des difficultés dans un ou les deux domaines.

  • 0. Pas de problème de mémoire
  • 1. Problème de mémoire


Exemples:

  • Mme L. a 90 ans, ancienne libraire, elle a été admise à l’hôpital après être tombée et s’être cassé la hanche. Il y a trois jours, elle a subi une intervention chirurgicale pour réduire la fracture. Au cours de l’évaluation, Mme L. s’exprima clairement au sujet de l’histoire récente de sa maladie, incluant les noms de l’hôpital aigu et de l’hôpital de revalidation, le nom du chirurgien orthopédiste et des infirmières qui avaient le plus souvent assuré sa prise en charge. Elle connaissait le nom de l’hôpital, l’étage et la salle. Elle énumérait le nom des médicaments qu’elle prenait à son admission et quand elle devait prendre les prendre. Elle dit qu’elle accomplissait cette activité sans aide. Bien qu’elle fût actuellement immobile, elle était consciente de la localisation de la salle de bain et de la salle ou résident les infirmières. Elle a également réalisé un bref historique social. Elle introduisit ses deux filles lors d’une visite à l’évaluateur. Elles confirmèrent que son état mental était excellent avant sa chute.

Mémoire/ capacité de rappel
Codage :

a. Mémoire à court terme: période prémorbide 0 (OK) à l’admission 0 (OK)

b. Mémoire situationnelle: période prémorbide 0 (OK) à l’admission 0 (OK)

c. Mémoire procédurale: période prémorbide 0 (OK) à l’admission 0 (OK)

  • Mr I. est âgé de 69 ans, est divorcé, il a eu une forte consommation d’alcool pendant 30 ans. Le jour qui a précédé son hospitalisation, Mr I. s’est endormi en fumant dans la chambre qu’il avait louée, et s’est occasionné des brûlures au deuxième degré au niveau de son oreille gauche, du cou et de sa poitrine. Il a été admis dans un hôpital pour soins aigus afin de recevoir un traitement pour ses brûlures et l’inhalation de fumées. Au cours de l’évaluation, il est capable de se souvenir de l’incendie, mais est imprécis quant aux détails de son hospitalisation et du traitement. Il est incapable de répéter les trois items qu’on lui a donnés au cours d’un test pour évaluer sa mémoire à court terme. Mr I. peut fournir des informations au sujet de sa vie, en incluant une union de 10 années, les noms de ses trois fils dont il est maintenant séparé, et son emploi principal comme comptable (cette information a été validée par le dossier médical). Mr I. est capable de reconnaître les visages des membres de l’équipe, bien qu’il ne puisse se souvenir de leurs noms (par exemple, l’infirmière, le médecin). Il sait qu’il est hospitalisé mais ne peut donner le nom de l’hôpital, ni le nom de la salle ou de l’étage. Sa mobilité est limitée mais quand il demande une assistance, il le fait de manière adéquate à l’équipe. Vous avez l’occasion de parler avec le surveillant de la pension où il vivait, au sujet de son état fonctionnel avant l’hospitalisation. Il est perçu comme étant généralement autonome dans l’organisation de ses affaires, en incluant ses courses et l’achat d’alcool. En même temps, il apparaît comme étant étourdi et peut-être un peu imprécis.

Mémoire/ capacité de rappel
Codage :

a. Mémoire à court terme: période prémorbide 1 à l’admission 1

b. Mémoire situationnelle: période prémorbide 0 (OK) à l’admission 0 (OK)

c. Mémoire procédurale: période prémorbide 0 (OK) à l’admission 1

  Page Info My Prefs
This page (revision-9) last changed on 15:09 04-Jul-2011 by Sam Delye.
 
BelRAI @2007

JSPWiki v2.4.104
[RSS]